Quelles sont les causes de hémorragies cérébrales ?

Cause des hémorragies cérébrales

L’artériolosclérose est une maladie des petites artères qui pénètrent dans le cerveau pour le vasculariser. Cette maladie, qui est associée au vieillissement et à l’hypertension artérielle, induit des modifications de la paroi artérielle qui peut aboutir à un rétrécissement ou une occlusion de la lumière artérielle ou à une rupture de la paroi. Cette artériopathie peut se compliquer d’infarctus de petite taille (dits lacunaires) ou d’hémorragies cérébrales, qui peuvent ou non se manifester par des symptômes neurologiques aigus, en fonction de leur siège et de leur volume. La particularité de ces hémorragies cérébrales est de siéger dans les régions profondes du cerveau (figure).

L’angiopathie amyloïde cérébrale est une autre cause fréquente d’hémorragie cérébrale du sujet âgé. Cette maladie est liée au dépôt d’un peptide (sorte de protéine) dans la paroi des petites artères, notamment celles vascularisant les couches superficielles du cerveau. La rupture de la paroi artérielle fragilisée par cette maladie provoque des hémorragies cérébrales dont la particularité est d’atteindre les régions superficielles du cerveau et de récidiver fréquemment.

Les malformations vasculaires cérébrales pouvant être responsables d’hémorragies cérébrales sont de plusieurs types. Les principales sont les malformations artério-veineuses cérébrales (connexion directe entre artères et veines sans interposition du lit capillaire) (figure), les cavernomes (agglomérat sous forme d’une petite sphère bien délimitée de vaisseaux sanguins anormalement dilatés) (figure) et les anévrismes artériels cérébraux (dilatation localisée de l’artère). Cette cause est plus fréquente chez le sujet jeune.

Les troubles de la coagulation à l’origine ou favorisant la survenue d’une hémorragie cérébrale) peuvent être d’origine congénitale (ex : hémophilie) ou d’origine acquise, comme la prise de médicaments anticoagulants qui est une cause fréquente d’hémorragie cérébrale.

Il existe d’autres causes ou facteurs favorisants comme les tumeurs cérébrales, les thromboses veineuses cérébrales, des artériopathies cérébrales inflammatoires ou infectieuses, l’alcoolisme…

Documentation

  • Télécharger

    Accident vasculaire cérébral

  • Télécharger

    Personnes à risque

  • Télécharger

    Traitements médicaux de l’accident vasculaire cérébral