Fréquence

En France

On estime à environ 140 000 par an (incidence) le nombre de nouveaux cas d’AVC, soit 1 AVC toutes les 4 minutes.
Une personne sur 6 aura un AVC dans sa vie.
L‘AVC est aussi fréquent que l’infarctus du myocarde
Le quart des AVC concerne des personnes de moins de 65 ans, la moitié des personnes de 65 à 84 ans et un autre quart, des personnes d’au moins 85 ans.
Environ 20% des personnes décèdent dans l’année un AVC l’accident.
L’AVC est la 1ère cause de décès chez la femme et la 3ème cause chez l’homme.

On estime à environ 750 000 le nombre de personnes ayant survécu à un AVC. Parmi elles, environ 60% gardent des séquelles neurologiques plus ou moins importantes sous forme de déficit moteur, de troubles du langage, de troubles sensitifs ou visuels pour ne citer que les plus fréquents. Un tiers des actifs peut reprendre une activité professionnelle.
Une dépression est fréquente après un AVC (30%). Elle l’est aussi dans l’entourage proche du patient.
La survenue d’un AVC multiplie par 2 le risque de développer des troubles cognitifs et une démence. 

Les AVC cliniquement parlants ne représentent toutefois que la partie émergée de l’iceberg que constitue la pathologie vasculaire cérébrale, également caractérisée par la survenue d’AVC dits silencieux et par des lésions cérébrales progressives décelables par les techniques modernes de neuro-imagerie et responsables de l’installation insidieuse de troubles de la marche, de chutes, de troubles de l’humeur, de crises d’épilepsie et surtout de déclin cognitif.

Dans le monde

Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé*, en 2010 :

  • 17 millions de personnes ont eu un AVC (incidence) dont 31% chez des personnes âgées de moins de 65 ans
  • 6 millions de personnes sont décédées d’un AVC, faisant de l’AVC la deuxième cause de décès dans le monde
  • 33 millions de personnes avaient des antécédents d’AVC, survenu en 2010 ou dans les années précédentes (prévalence)
  • 102 millions d’années de vie ont été perdues du fait d’un handicap résiduel ou d’un décès liés à un AVC

Les pays à revenu faible ou moyen étaient particulièrement touchée avec 68.6% des nouveaux cas d’AVC, 70.9% des décès par AVC et 77.7% des années de vie perdues du fait d’un handicap résiduel ou d’un décès liés à un AVC.

On note une augmentation significative du poids des AVC par rapport 1990 (Figure). Si cette tendance se poursuit, les prévisions pour 2030 sont alarmantes avec 12 millions de décès par AVC, 70 millions de patients ayant survécu à un AVC et plus de de 200 millions d’années de vie perdues du fait d’un handicap résiduel ou d’un décès liés à un AVC.

Les AVC dans le monde de 1990 à 2010

Projections 2030: décès par AVC 12 Millions, Nombre de personnes ayant survécu à un
AVC 70 Millions (Prévalence), Nombre d’années perdues du fait d’un décès ou d’un
handicap résiduel liés à un AVC (DALYs  lost)  200 Millions

* Feigin et al. Lancet 2013 ;383 :245-55.